Comment référencer son site multilingue ?

Blog de l'équipe Référencement

Vouloir référencer son site dans une langue étrangère ne se limite pas seulement à le traduire… Les techniques SEO sont pourtant les mêmes qu’en France, mais nous allons voir quelques points essentiels que nous vous conseillons de prendre en compte.

Comme vous l’avez sans doute remarqué, Google se décline sous plusieurs extensions (.fr, .co.uk, .es …) propres à chaque pays. De ce fait, les résultats ne sont pas les mêmes quand on recherche sur un .fr ou un .co.uk. Vous devrez donc choisir les pays dans lesquels vous souhaitez apparaître.

La structure des URL

Plusieurs possibilités s’offrent à vous entre un nom de domaine par langue, un sous-domaine ou encore un répertoire par langue.

Le nom de domaine et hébergement par langue : www.monsite.fr – www.monsite.co.uk – www.monsite.es…

Cette possibilité apporte de nombreux avantages notamment en matière de localisation géographique et pertinence des mots clés. En effet, grâce aux différentes extensions, Google va mieux cibler la langue et la localisation du site, ce qui va permettre d’être plus avantagé et mieux positionné. Cependant, cette méthode entraîne des inconvénients en matière de coûts, disponibilité du nom de domaine et cela nécessite également une infrastructure plus importante.

Sous domaines par langue pour un même nom de domaine : www.en.monsite.com – www.es.monsite.com …

C’est la méthode la plus pratiquée pour les webmasters souhaitant implanter leur site à l’étranger. Elle est performante à condition que le sous domaine soit enregistré avec une adresse IP dans le pays de destination. La facilité de mise en place, possibilité d’utiliser le ciblage géographique et mettre plusieurs localisations pour un même serveur sont les principaux avantages. Google reconnait également les sites comme étant à part mais liés. Il existe tout de même des inconvénients car il est possible que les visiteurs ne puissent pas identifier le ciblage à l’aide de l’URL seule (fr = le pays ou la langue du site ?). D’autre part, cela prend du temps en matière de référencement car il faut travailler sur chaque sous-domaine.

Plusieurs répertoires pour un même nom de domaine : www.monsite.com/en – www.monsite.com/es …

Cette solution a le mérite d’être simple et très facile à mettre en place. On a la possibilité d’utiliser le ciblage géographique disponible dans les outils pour les webmasters (Google) mais la localisation géographique du serveur est unique. Donc, si notre hébergement est en France, la géolocalisation le sera aussi. De plus, les visiteurs peuvent ne pas identifier clairement le ciblage géographique de la page. Cette méthode permet un référencement moins rapide dans les pages du moteur de destination par rapport à la méthode précédente car la séparation des sites est plus complexe. Cependant elle ne nécessite pas de maintenance même au niveau de l’hébergeur.

Le duplicate content et la traduction

Afin de se démarquer et permettre un meilleur référencement, Google recommande de modifier son contenu sur les différents sites. Pas toujours envisageable, ce contenu identique n’est pas « censé » être une barrière quand il est destiné à des visiteurs de pays différents. Mais Google le recommande… pour éviter ce problème vous pouvez utiliser le fichier robot.txt voire même une balise Meta « noindex » afin de supprimer les doublons.

Concernant la traduction, il faut avant tout définir notre cible étrangère. Oui mais pourquoi ?

Tout simplement parce que l’anglais et l’américain n’utilisent pas le même vocabulaire, tout comme le français en France et le français belge, canadien… Les expressions et mots clés recherchés seront aussi différents. Il faut donc adapter son contenu à la langue visée pour optimiser son positionnement sur le moteur du pays en question. Si l’on veut avoir une chance d’être bien référencé sur www.google.co.uk notre vocabulaire, nos expressions, nos abréviations, nos mots clés… doivent être parfaitement traduits. Une solution de traduction automatique mot à mot ne peut être envisagée.

Assurez-vous donc que la langue de chaque page soit facilement identifiable, à ce que chaque version du site soit détectable et que vos URL soient choisis avec soin. Une fois ces points optimisés, vous pourrez entreprendre un bon référencement de vos pages avec les outils SEO que vous connaissez et dans la langue du pays cible.

 

Source: Google

Cédric
co-fondateur de l'agence
Voir les articles de Cédric