Les TPE et le web

Blog de l'équipe Infos & Actualités du web
Les Petites Entreprises timides face à Internet

Selon le 1er Baromètre e-Commerce des Petites Entreprises, réalisé par OpinionWay pour PriceMinister et la Poste, bien que certains commerçants traditionnels utilisent Internet et voient leur chiffre d’affaires augmenter et que la majorité s’accorde sur les bienfaits de ce média, beaucoup ne passent pas à l’acte, principalement en raison du coût et de la complexité des démarches impliquées.

« Il reste encore beaucoup de pédagogie à faire pour convaincre toutes les petites entreprises des bénéfices de l’Internet pour leur développement commercial, notamment en ce qui concerne les coûts d’accès. Les plateformes de e-Commerce sont une première réponse concrète à leurs attentes, qui ne demandent aucun investissement financier », précise Pierre Kosciusko-Morizet, PDG du Groupe PriceMinister.

« En se positionnant comme un partenaire de référence des acteurs économiques locaux, La Poste, intégrateur de services, a souhaité accompagner les TPE-PME dans leur mutation vers le monde numérique. En développant la Box E-Commerce*, qui réunit l’ensemble des savoir-faire du Groupe, La Poste aide les petites entreprises à créer simplement leur site internet afin d’améliorer leur visibilité et de développer leur chiffre d’affaires sur le net », déclare Jean-Louis Carrasco Directeur E-Commerce de La Poste.

Cette étude fait ressortir principalement que :

Les commerçants traditionnels plébiscitent les bénéfices d’Internet

 » Les petits commerçants pensent qu’avoir un site sur Internet permet de :

  • Recruter de nouveaux clients : 78 %
  • Moderniser l’image de son entreprise : 74 %
  • Vendre à l’international : 72 %
  • Proposer de nouveaux produits : 72 %
  • Augmenter son chiffre d’affaires : 52 %

Aujourd’hui, plus d’un tiers des commerçants ont déjà créé leur site Web :

  • Plus d’un tiers des petites entreprises sont présentes sur Internet (35 %),
  • Le rythme de création de sites s’accélère : 13% en 2008, 18% en 2009 et déjà 11% sur les 5 premiers mois de 2010.

Parmi les commerçants qui ont tenté le e-commerce :

  • 60 % ont vu leur chiffre d’affaires augmenter,
  • 40% ont développé leurs ventes à l’étranger.

Pourtant ils en font encore peu usage

Les petits commerçants qui disposent d’un site Internet se limitent à une utilisation sommaire des techniques marketing et commerciales propres au Web.

  • 51 % seulement ont recours au référencement naturel,
  • 43 % à l’optimisation de leurs pages produits,
  • 40 % font des échanges de liens entre sites web,
  • et moins d’un sur cinq a recours au marketing direct ou au référencement payant, à l’affiliation ou à l’achat de bannières.

Premier frein au développement d’un site marchand : le coût

  • Pour 72 % de l’ensemble des Petites Entreprises
  • Celles qui ne se sont pas encore lancées estiment que le coût de création d’un site est de 2000 euros HT, et que son coût de fonctionnement annuel est de 1800 euros HT.

Les autres freins à égalité pour 58 % des Petites Entreprises sont :

  • Les compétences en interne que cela requiert
  • La complexité de la solution informatique
  • La difficulté d’être visible sur Internet
  • La complexité de la gestion des clients et du SAV

Des intentions encore timides malgré une prise de conscience réelle

• Dans les 12 mois à venir, 21 % des Petites Entreprises non présentes sur Internet envisagent de se lancer. Une proportion qui augmente à près de 1 Petite Entreprise sur 4 dans le commerce et l’industrie des Biens de consommation (24%).
• Parmi ceux qui n’ont pas encore franchi le pas du web, 57 % pensent que c’est parce que ce n’est pas utile à leur activité, et 13 % parce que personne chez eux n’a le temps de s’en occuper.
• Seulement 43 % de l’ensemble des entreprises interrogées sont d’accords pour dire qu’un site marchand est indispensable pour un commerce.
• Et 54 % sont d’accords pour dire qu’une incitation fiscale est nécessaire pour qu’un commerce traditionnel puisse se développer sur Internet « .

Cédric
co-fondateur de l'agence
Voir les articles de Cédric