Comment bien formuler « l’objet » de votre e-mail ?

Blog de l'équipe Infos & Actualités du web

Une grande partie des entreprises est concernée par l’envoi d’e-mailing et toutes se posent la même question : quel « objet » choisir pour mon e-mailing ? Votre objectif : donner envie à un maximum de personnes d’ouvrir votre e-mail et d’en prendre connaissance ! En effet, une fois l’e-mailing abouti, pas d’autre choix que de passer par l’étape : objet du mail. Cette dernière peut très vite se transformer en calvaire si l’on s’y prend mal ! Pour faciliter cette étape, il vous faut prendre en compte plusieurs points clés :

Ne pas abuser du nombre de mots !

Inutile de vous lancer dans de la poésie ! Le but est d’être clair et concis. Ce sont les 3 premiers mots qui vont jouer le plus grand rôle auprès du destinataire. Il est donc nécessaire de les choisir minutieusement. L’idéal est de créer un objet comportant 6 ou 7 mots.

Pour information :

Longueur maximale d’un objet :

  1. La Poste : 45 caractères
  2. Gmail :77 caractères
  3. Yahoo Mail : 36 caractères
  4. Hotmail / Live Mail : 60 caractères
  5. Orange : 28/30 caractères

(Source : > cliquez ici)

Prendre soin de la construction de l’objet

Il faut privilégier un langage le plus français possible afin d’optimiser la compréhension ! Ensuite, il est nécessaire de personnaliser au maximum l’objet de son mail, en citant le nom du destinataire dans l’objet par exemple. Par ailleurs, pensez à faire appel aux fonctions du langage (conative, référentielle, poétique, métalinguistique,…) afin de cibler votre objet et de toucher votre destinataire. Après plusieurs études, la fonction la plus efficace auprès du lecteur est la fonction conative. En effet, elle a pour but d’impliquer le lecteur du mail, de l’inciter à l’acte d’achat. C’est au travers de verbes tels que « Profiter », « Développer », « Découvrir », « Prendre » que votre destinataire aura envie d’ouvrir votre mail pour en savoir plus sur son contenu.

Évitez les spam-words

Les spam-words sont des mots utilisés dans l’objet qui vont par la suite classer votre e-mail en tant que spam. En conséquence, cela réduit considérablement le nombre de personnes susceptibles de lire votre e-mail. Les spam-words comprennent :

  1. la succession/répétition d’un même mot dans votre objet
  2. l’accumulation de ponctuation : évitez les « !!!!! »
  3. la présence de chiffres notamment au début ou à la fin de l’objet : « -40% »
  4. les mots en majuscules
  5. l’abondance d’espaces entre les mots
  6. découper un mot : « p–r-o-m-o-t-i-o-n »
  7. les mots commerciaux : « gratuits », « promotion »,…

Testez plusieurs objets pour votre e-mailing sur plusieurs contacts

Dans un premier temps, cela vous permet de tester la visibilité de votre message sur plusieurs boîtes mails (gmail, orange, hotmail..) mais aussi l’efficacité de son contenu. Il est donc préférable de ne pas lésiner sur cette étape.

Le choix du nom de l’expéditeur et son domaine d’activité

Pensez à indiquer le nom de votre entreprise dans l’expéditeur, le lecteur aura en conséquence une idée de la personne qui lui parle. EOXIA vous propose de créer votre emailing. Si vous souhaitez avoir plus d’informations

Maintenant c’est à vous de jouer !!

Cédric
co-fondateur de l'agence
Voir les articles de Cédric